Courrier International : digoumanantiñ ‘ran / Je me désabonne

‘H an da digoumanantiñ da gCourrier International. Faegegek eo ganin lenn ordin ar memes kaozioù toull diwar-benn ‘pezh a dremen ‘ba Euskal Herria. Mouezh ar mediaoù spagnolist ‘vez  klevet bewezh. Fentusañ tra ‘ba niverenn 1038 ar c’hCourrier, div destenn ‘zo hag a lak ar gaoz war ar brizhkelaouiñ ‘vez graet gant ar mediaoù bras  (amerikan evit an darn vrasañ) diwar-benn ar Venezuela…

 

Courrier International No1038 du 23 au 29 septembre 2010.

 

Page 22, un article d’ El Periodico de Catalunya, intitulé “Qui croit encore à la trêve d’ETA ?”, reprend, à l’unisson de la presse espagnole, la thèse du cessez-le-feu d’ETA qui ne serait que pure manoeuvre politique afin de permettre la légalisation de la gauche nationaliste basque. Ceci alors  que l’ensemble des observateurs internationaux salue le pas en avant fait par ETA, et somme maintenant le pouvoir espagnol de faire à son tour un pas dans la direction de la résolution du conflit. Cet article partial est le dernier d’une longue liste d’articles publiés par Courrier International et issus de la presse espagnole, avec une constante : on y trouve le seul point de vue “espagnoliste”… 

 

Page 32, deux articles font état de la désinformation médiatique internationale qui touche le Vénézuela d’Hugo Chavez, et son indéniable réussite sociale et économique. Le premier est tiré d’un blog vénézuélien, et le second, écrit par Mark Weisbrot, est paru dans le Guardian. L’un et l’autre dénoncent la malhonnêteté dont font preuve les médias internationaux (US en tête) pour tenter de disqualifier le régime de Chavez, tant du point de vue politique qu’économique.

Deux sujets, et deux traitements totalement différents par Courrier. Sur le conflit basque, le point de vue du pouvoir espagnol est récurrent, systématique, jamais remis en question. Sur le Vénézuéla en revanche, on fait preuve de clairvoyance pour dénoncer avec justesse l’acharnement médiatique international anti-chaviste… 

 

La conclusion de l’article de Mark Weisbrot est pleine de bon sens :

Mais quoi qu’il arrive, nous pouvons nous attendre à une couverture médiatique partiale de la réalité. Ainsi, gardez toujours à l’esprit que même si vous lisez The New York Times ou que vous écoutez NPR [National Public Radio, la radio publique américaine], vous obtiendrez toujours des infos à la Fox News [la chaîne câblée ultraconservatrice]. Alors, si vous souhaitez avoir une vision plus juste de la situation, il faut aller chercher vous-mêmes les informations sur internet.

 

On peut remplaçer  The New York Times, NPR et Fox News, par les noms des grands médias espagnols, et on obtient une conclusion qui convient parfaitement à la situation basque. Le filtre médiatique est susceptible de désinformer sur n’importe quel sujet. Que Courrier s’en aperçoive pour le Vénézuela, tant mieux. Mais que, sur le conflit basque, il reprenne ad nauseam la plus simpliste et partiale des analyses, celle du nationalisme espagnol, montre à quel point il reste prisonnier d’étroites conceptions idéologiques. 

 

Comme l’indique Mark Weisbrot, quand on cherche un peu sur internet, on peut trouver des analyses de qualité, rompant avec la couverture partiale que font les médias sur des sujets comme le Vénézuela. Tel est aussi le cas pour la situation basque, où bien loin des inepties sciemment colportées par les médias dominants en Espagne et en France, et reprises bien complaisamment par Courrier International, on peut trouver nombre d’écrits offrant une lecture différente, et nettement plus objective, du conflit basque.  Ce texte très intéressant de Michel Collon en fait partie :

 

Avec cette logique, nous sommes tous des présumés “terroristes”

 

En tout cas, c’est décidé, je me désabonne de Courrier International.

Advertisements

Lezel ur respont

Fill in your details below or click an icon to log in:

Logo WordPress.com

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont WordPress.com Log Out / Kemmañ )

Skeudenn Twitter

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont Twitter Log Out / Kemmañ )

Luc'hskeudenn Facebook

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont Facebook Log Out / Kemmañ )

Google+ photo

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont Google+ Log Out / Kemmañ )

War gevreañ ouzh %s

%d bloggers like this: