Pays de barjots

asselifafaffiche figurant François Asselineau, dirigeant du “parti” UPR

Agoravox est un site participatif où tout un chacun peut publier article d’opinion ou texte informatif sur à peu près n’importe quel sujet.  Du coup, on ne va guère s’étonner que divers courants politiques s’en servent comme tribune. Prenons un exemple. Les articles signés de militants du Front de Gauche recueillent en moyenne entre 70% et 80% d’opinions favorables. C’est le cas des articles que publie une certaine Ariane Walter, qui ne se cache pas d’être une véritable groupie de Mélenchon. Comment expliquer que des articles confinant à l’idolâtrie, flattant le sentiment national français, appelant régulièrement à défendre la Nation contre ses ennemis extérieurs (la mondialisation, l’Union européenne, l’anglais…) et intérieurs (nous !, les communautarismes…) soient autant plébiscités par les lecteurs d’Agoravox ? D’une part, on a certainement là un reflet de la crispation identitaire qui agite la société française actuelle. D’autre part, il semble que ce genre de sites participatifs soit sciemment colonisé par les militants de certains courants politiques (pas surprenant qu’un de mes articles n’est pas passé la barre de la validation, avec un collège de modérateurs aussi orienté).

 

Hier, c’est François Asselineau qui publiait une tribune assez hallucinante sur Agoravox, dont le titre donne l’eau à la bouche : Marie-Christine Blandin et EELV poursuivent le travail de sape contre la République française. Pour situer le personnage, voici ce qu’en dit un article paru sur reflets.info :

Prenons l’UPR. L’Union Populaire Républicaine, dirigée avec maestria par le formidable Asselineau : ce parti qui ne veut pas se définir véritablement à droite, veut traverser les courants et réunir des gens autant de droite que de gauche, a une certaine audience grâce à son chef, disons plutôt son gourou.

Un gourou ? Oui, un gourou : comme dans les sectes, l’UPR n’existe que par les analyses et conférences de son gourou. Le gourou disparaît, l’UPR disparaît. L’UPR a des croyances, comme toute secte qui se respecte. Et ce n’est que la croyance centrale qui motive l’UPR. Si dans une secte c’est la croyance que nous allons rejoindre un paradis sur une autre planète en priant le soleil et en se suicidant tous en chœur dans une forêt (le Temple solaire, par exemple), l’UPR croit qu’on peut enfin sortir du marasme politique et économique en quittant l’Europe et l’euro. C’est tout. Sans exagérer. Il suffit de suivre les propositions de l’UPR sur leur site, visionner des conférences du gourou, et vous saurez que :

1) Tous nos problèmes viennent de l’Europe, il faut quitter l’Union européenne
2) Pareil pour l’euro, il faut quitter l’euro
3) Tout peut fonctionner de nouveau super bien en suivant les points 1 et 2

Et comme l’UPR n’a pas de programme, puisque c’est une secte, ni véritablement d’engagement précis au delà de son dogme sectaire, et bien chaque question un peu tendue trouve une réponse par un système référendaire.

 

Et effectivement, à longueur de texte, on est invité à aller voir les conférences, extraits vidéos de conférence, et autres analyses écrites que nous propose Asselineau. Visiblement, multiplier les renvois vers sa littérature est pour lui le moyen d’économiser le travail d’argumentation :

Comme je le rappelle dans ma conférence “Mais où est passée la République française ?”, le « sang impur » dont parle notre hymne national ne désigne nullement le sang d’ennemis étrangers mais, tout au contraire, le sang du peuple français qui est prêt à mourir en martyr pour défendre sa liberté nouvellement conquise.

 

Le “sang impur” serait donc celui du peuple français qui meurt en martyr. On pouffe de rire devant la démonstration. Il se lâche ensuite sur la carte ci-dessous, trouvée sur le site d’EELV :

 

KartennFrañsEELV

Comme je l’ai fait remarquer dans ma conférence, cette carte viole effrontément la première ligne de l’Article Ier de la Constitution de la République française, qui dispose que “la France est une République indivisible”.

La fusion des départements alsaciens, savoyards et corse, la réunification de la Bretagne, la création de collectivités basque et catalane… ça ne va pas chercher bien loin, et pourtant, pour Asselineau, c’est déjà une déclaration de guerre contre la France ! S’ensuit un passage assez flippant où le fada de l’UPR n’hésite pas à jouer l’inquisiteur :

 

La publication d’une telle carte sur le site Internet officiel d’un parti politique qui compte 2 ministres au gouvernement (Cécile Duflot et Pascal Canfin) aurait dû, si les mots et le droit constitutionnel ont encore un sens, valoir le renvoi de ces deux ministres et le lancement de poursuites judiciaires contre leur parti politique pour atteinte contre la sûreté de l’État.

 

“Atteinte à la sûreté de l’Etat”, rien que ça ! On rit un peu jaune quand on imagine ce qu’un Asselineau parvenu au pouvoir (au passage, il a été directeur de cabinet de ministres du gouvernement Juppé et proche de Charles Pasqua) serait capable de faire contre les “séditieux” visant à “détruire la République française”.

L’article de François Asselineau pointe, à l’heure où j’écris ces lignes, en deuxième place des articles les plus lus. Le nombre de commentaires atteint le chiffre ahurissant de 335. Et surtout, surtout, il recueille 77% d’opinions favorables (avec un total énorme pour Agoravox de 106 votants). Oui, plus de trois-quarts des votants a acquiescé à l’argumentaire et à la vindicte de cet individu.

Quand je parlais d’un pays de barjots…

Advertisements

5 responses to “Pays de barjots

  • blam

    Tout à fait d’accord avec vous. “lancement de poursuites judiciaires contre leur parti politique pour atteinte contre la sûreté de l’État”… franchement quel barjot, ce mec.

    Quant au sang impur, c’est en effet a pouffer de rire. il suffit de lire les révolutionnaires de l’époque. Les allusions au “sang impur” sont fréquentes, mais je n’ai jamais vu une seule fois l’expression utilisée pour qualifier le sang du peuple.

    Pour chaque point de discussion, les témoins de Jéovah tiennent prêt sous la main une phrase de la Bible; et les miltants upr ont le passage d’une conférence de leur gourou Asselineau. Ben dans les deux cas, moi j’ouvre pas ma porte:)

  • blam

    Asselineau, c’est 77% d’opinions favorables chez les trolls mais un plouf de 0.6% des voix dans une vraie élection (il était candidat dans la législative partielle de la semaine dernière).

    Sur leur site, l’occitan y est qualifié de “langue désuète” et ils trouvent tout à fait “normal” que les éleves du Lot et Garonne étaient punis quand ils la parlaient à l’école… Alors qu’ils ont sur le net une pétition contre l’anglais-langue d’enseignement en France au nom des grands principes de la “diversité culturelle” et de l'”égalité des langues” et contre la “dépossession de la langue maternelle”. Quelle belle hypocrisie…

    • Ramone

      t’as trop bu de Chouchen mon pote, la lutte contre l’anglais à l’université ca n’est pas au nom de la “diversité culturelle” ou de “l’égalité des langues” ou autres conneries que tu as pu sortir, mais plutôt parce que cette réforme cache seulement la volonté du gouvernement de faire venir pleins de chinois et d’indiens pour remplir les labos francais plutôt que de promouvoir la recherche pour attirer plus d’étudiants francais dans les labos….et que pour créer ces filières ils n’auront pasplus de moyens donc devront en prendre dans les filières existantes…..faut juste se renseigner mon pote et réfléchir même si apparemment pour toi les deux sont difficiles voire impossibles…

      • paotrgarz

        Ah d’accord, si j’ai bien compris, il s’agit de défendre le pré carré français à la fois contre l’intrusion de l’anglais et contre l’invasion de hordes asiatiques ?

      • Blam

        @Ramone: petit scarabée, ce que j’ai voulu dire, c’est que des partis comme l’upr invoquent la diversité culturelle et autres grands principes alors qu’en réalité, ils s’en tapent (et que leurs motivations réelles sont différentes). Dans ton commentaire, tu affirmes toi aussi qu’il s’agit d’autre chose (donc merci petit scarabée d’aller dans mon sens).

        Maintenant mon petit bidochon, je t’invite à arrêter le gros rouge qui tâche et à lire à jeun la pétition upr contre la loi Fioraso (sur petition24.net). Un des thèmes invoqués est bien celui de la diversité culturelle et de la lutte contre la “domination exclusive” d’une seule langue (l’anglais). L’auteur prétend dénoncer la loi Fioraso comme un nouveau pas vers l’arasement “de toute différence linguistique entre des pays d’Europe”. Il défend la traduction comme alternative au tout anglais et la présente comme un outil indispensable à la “promotion” et à “la préservation de la diversité linguistique”. Sur le même thème, un communiqué de l’upr de mai 2013 (toujours sur la loi Fioraso) évoque le “contexte européen” dans lequel s’inscrirait cette loi et qui “ne cesse de ruiner la diversité linguistique et culturelle”. La pétition dénonce aussi la “dépossession de la langue maternelle” que constituerait un enseignement en anglais. Elle aborde également l’égalité entre les langues et le concept de l’anglais langue supérieure est qualifié de “conception digne des pires théories racistes du vingtième siècle”.

        Par contre, il n’est pas question dans la pétition de ce que tu indiques, à savoir la défense de la préférence nationale face à une soi-disante arrivée programmée de hordes de chinois et d’indiens dans les labos francais. Si c’est une des véritables raisons pour lesquelles l’upr s’oppose à la loi Fioraso, alors l’argumentaire de ce parti serait encore plus hypocrite que je ne le pensais.

Lezel ur respont

Fill in your details below or click an icon to log in:

Logo WordPress.com

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont WordPress.com Log Out / Kemmañ )

Skeudenn Twitter

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont Twitter Log Out / Kemmañ )

Luc'hskeudenn Facebook

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont Facebook Log Out / Kemmañ )

Google+ photo

Emaoc'h oc'h ober un evezhiadenn gant ho kont Google+ Log Out / Kemmañ )

War gevreañ ouzh %s

%d bloggers like this: